L’OCDE passe à la loupe dix ans de politiques écologiques françaises

Lire l’article sur Actu-Environnement.

L’OCDE a dévoilé le 11 juillet son examen environnemental de la France. Il encourage le pays à accélérer la mise en œuvre de ses engagements en faveur de la transition énergétique et de la diffusion de l’agro-écologie.

L'OCDE passe à la loupe dix ans de politiques écologiques françaises

Lundi 11 juillet, l’OCDE a remis à la France son examen environnemental assorti de ses recommandations. Ce rapport s’inscrit dans une série régulière d’examens environnementaux consacrés à tous les pays membres de l’OCDE (30 pays situés en Amérique du Nord, en Europe et en Asie-Pacifique). Le dernier rapport en date pour la France remontait à 2005.

Ce nouvel examen fait le point sur l’évolution des performances du pays au cours des dix dernières années et formule 33 recommandations pour stimuler la croissance verte et améliorer la gouvernance et la gestion de l’environnement en France.

L’Hexagone a amélioré ses performances environnementales ces dix dernières années, note le rapport : les émissions de gaz à effet de serre, des principaux polluants atmosphériques et les prélèvements d’eau douce ont diminué. Les énergies renouvelables ont pris leur essor. Néanmoins, des progrès restent à faire pour réduire la pollution par les nitrates et les pesticides, améliorer la qualité de l’air et limiter l’artificialisation des sols.

Lire la suite de l’article sur Actu-Environnement.

Read more

9,3 % des sols français sont artificialisés, selon le Cese

Lire l’Article sur CampagnesEtEnvironnement.fr

9,3 % des sols français étaient artificialisés en 2014, selon le rapport annuel 2016 sur l’état de la France du Conseil économique social et environnemental (Cese). Les espaces agricoles représentent 51 % de la superficie du territoire, mais perdent 70 000 hectares par an. Principales causes : l’extension de l’habitat individuel, l’extension du réseau routier et le développement des infrastructures en périphérie urbaine.

FAIM DE TERRE – Documentaire sur l’artificialisation des sols en Provence

Faim de terre est un film de 32 mn – format assez court afin de laisser la place à des échanges après visionnage – autour de l’urbanisation des terres agricoles et de la pression foncière.

Ancré en région PACA,  le film s’articule autour de la disparition des paysages en Provence, de l’urbanisation, de la spéculation, des difficultés d’installation des jeunes  ainsi que de la diminution de la biodiversité et ses conséquences sur notre alimentation.

Il est traversé par des extraits d’un docu-fiction tournés dans les années 70 à Bonnieux (luberon), avec des paysans jouant leur propre rôle, ce qui lui apporte une lumière historique et une note d’humour.

Outre les questions agricoles, ce sujet ouvre donc des réflexions sur l’alimentation, mais aussi sur les paysages dans lesquels nous évoluons et nous vivons, sur notre habitat.

Le film finalisé en septembre 2015 est très bien accueilli lors de projections et ouvre des débats très riches et passionnants.

Produit en collaboration avec L’association Foll’avoine (militant pour une biodiversité sans OGM), OKO productions (association de réalisateurs), et 200 co-producteurs gràçe à une campagne de crowfoundig, nous souhaitons le diffuser au plus grand nombre.

Dossier de presse : http://www.wobook.com/WB_F47s51x3C/Faim-de-Terre-Presse.html

Teaser : https://vimeo.com/119216266

Le film en entier :  https://www.youtube.com/watch?v=2AV3KhNDYd8

Artificialisation : arrêtons de bétonner nos terres agricoles !

Quatre organisations citoyennes, environnementales et agricoles, soutenues par vingt parlementaires de la majorité et de l’opposition,  sollicitent actuellement une audience auprès de Manuel VALLS conernant l’artificialisation des sols.
Ensemble, ils proposent l’adoption d’une mesure prometteuse pour protéger les terres cultivables de l’urbanisation, dans le cadre de la future loi d’avenir agricole. Cette démarche plurielle fait suite à l’appel national déjà lancé, en avril dernier, par le collectif de « l’Union Fertile ».

Read more

Contacter et situer SOLENVIE

Quoi de plus logique que d'avoir choisi de nous enterrer dans les anciennes carrières de pierre du Bourgeais qui construisirent Bordeaux... Vue imprenable sur les fronts de taille depuis nos locaux !