Le contexte des mesures compensatoires

Dans le cadre du développement d’un parc technologique situé pour partie en zone humide, les projets ne pouvaient être localisés ailleurs, ni dimensionnés différemment. L’étape suivante dans la démarche ERC (Éviter, Réduire, Compenser) était donc celle des mesures compensatoires.

En conséquence à la perte de 18 ha de zone humide et de 18ha de milieu boisé, ces mesures compensatoires consistent donc en la recherche de :

  • 18 ha dans la zone à boiser
  • 37 ha de zone humide à sécuriser, restaurer, améliorer, gérer, ayant de préférence, à terme, les mêmes caractéristiques et intérêts patrimoniaux que les superficies qui vont disparaître.

Aucune réponse évidente n’apparaît à ce jour dans les superficies situées aux alentours du projet. C’est pourquoi la CUB (Communauté Urbaine de Bordeaux), aujourd’hui Bordeaux Métropole, souhaite réaliser, dans une première tranche, une expertise écologique de ses terrains et/ou de terrains communaux pouvant répondre à cette attente, sur une superficie de 120 ha.

La pré-identification des zones humides

Solenvie participe donc à cette expertise pour l’inventaire des zones humides selon le critère pédologique ou critère sol. Cette expertise se fait en collaboration avec le GEREA pour le critère botanique de délimitation des zones humides. L »ensemble est ainsi conforme à la législation (voir notre page « La Législation« .

Cette pré-identification devrait permettre de répondre à cette nécessité de compensation immédiate en identifiant les terrains adéquats. De plus, elle sera éventuellement susceptible de fournir des zones de compensation pour d’autres futurs aménagements qui impacteraient aussi des zones humides.

Consulter notre page PRESTATION Zones humides.

Contacter et situer SOLENVIE