Bienvenue sur le
Blog de Solenvie

Découvrez les actualités

La nouvelle ministre de la transition écologique, Barbara Pompili, confirme les orientations impulsées par la Convention citoyenne pour le climat sur le volet artificialisation des sols

Dans un entretien accordé au Monde le 27 juillet, la nouvelle ministre de la transition écologique, Barbara Pompili, confirme les orientations impulsées par la Convention citoyenne pour le climat sur le volet artificialisation des sols : « Dans le cadre du plan de relance, nous allons créer un fonds de plusieurs centaines de millions d’euros pour réhabiliter des centaines d’hectares de friches industrielles, pour organiser une sorte de « recyclage urbain ». Cela permettra aux industriels et aux commerces, notamment, de s’y installer et cela changera la donne pour les villes qui se vident par le centre. »

BD fermes

Voici la dernière BD réalisée par Mathieu Ughetti autour du sujet des
micro-fermes urbaines et des services écosystémiques :
theconversation.com/bd-pourquoi-mettre-des-fermes-dans-les-villes-142107

Il y est notamment question des sols en place.

La BD précédente sur le sujet des potagers en toiture ets disponible ici
:
theconversation.com/bd-sur-le-toit-des-legumes-et-de-la-science-107386

Agroécologie, agroforesterie, agriculture de conservation, quels effets sur le sol ?

L’émission C dans l’sol du mardi 21 juillet sera un débat entre Jean Pierre SARTHOU (Agrosup Toulouse INP / INRAE), Frédéric THOMAS (agriculteur, rédacteur en chef de la revue TCS) et Fabien LIAGRE (SCOP AGROOF),  animé par Frédéric DENHEZ journaliste

Rendez vous sur zoom à 20h30 mardi 21 juillet. 

Lien pour s’inscrire:  https://us02web.zoom.us/webinar/register/WN_od_BHli-TSSvVGZWbx3ftg  

Voir le teaser de l’émission

La présentation du sujet

Vous pouvez aussi contribuer à l’émission mensuelle en proposant des sujets 


Consultation sur la Politique agricole de l’UE – incidence sur la gestion durable du sol

Une consultation pour donner son avis sur un texte de la future PAC,
jusqu’au 22/10/2020 :
ec.europa.eu/info/law/better-regulation/have-your-say/initiatives/11834-EU-farm-policy-Evaluation-of-its-impact-on-sustainable-management-of-the-soil-

« This evaluation will assess the extent to which the EU’s farm policy
(the common agricultural policy) has helped farmers manage the soil more
sustainably. »

Le Conseil d’État conforte la nouvelle définition des zones humides

Par une décision du 17 juin 2020, le Conseil d’État a refusé de renvoyer au Conseil constitutionnel la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) posée par la société Roybon Cottages.
La filiale du groupe Pierre et Vacances estimait que la nouvelle définition des zones humides résultant de la loi du 24 juillet 2019, portant création de l’Office français de la biodiversité (OFB), méconnaissait le droit à un procès équitable, de même que l’article 7 de la Charte de l’environnement sur le…

Journée génie écologique du sol – 28 janv 2021 au MNHN

Journée de conférences sur « Le génie écologique des sols au service d’une société durable ». Le génie écologique : agir par et pour le vivant
 
Depuis plus de 10 ans, cette filière s’est développée en apportant des solutions adaptées aux enjeux posés par l’urgence climatique et la destruction de la biodiversité. Tous les écosystèmes sont touchés, et parmi eux, le sol est au cœur de nombreuses recherches et attentions.

Cette journée sera l’occasion de présenter les solutions apportées par le génie écologique pour préserver les sols aussi bien dans les systèmes agricoles qu’en milieu urbain.

Des spécialistes issus de la recherche et d’organismes publics et privés présenteront leurs travaux et les connaissances permettant d’améliorer la compréhension, la préservation et la résilience de l’écosystème sol dans toute sa richesse biologique et fonctionnelle.

Cette journée est organisée par Les Techniques de l’Ingénieur en collaboration avec l’INRAE. Elle se déroulera le jeudi 28 janvier de 10-17h à l’auditorium de la Grande Galerie de l’Evolution du Muséum national d’Histoire Naturelle – 57 rue Cuvier, 75005 Paris
L’accès aux conférences est gratuit. Les places étant limitées, il se fera sur invitation et inscription. Pour voir le programme et recevoir votre invitation, remplissez le formulaire via le site ci-dessous. Votre invitation  vous parviendra courant novembre.
https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/le-genie-ecologique-au-service-du-sol-80880/

Éviter, réduire, compenser : un guide pour le secteur des carrières

L’Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction (Unicem) publie un guide consacré à la séquence « éviter, réduire, compenser » (ERC) appliqué au secteur des carrières. Cette approche, introduite dans la loi de 1976 relative à la protection de la nature puis réaffirmée dans la loi de reconquête de la biodiversité de 2016, vise à concevoir des projets présentant les impacts environnementaux les plus réduits possibles.

Lire l’article sur :
https://www.actu-environnement.com/ae/news/erc-eviter-reduire-compenser-guide-technique-carrieres-unicem-35810.php4#xtor=ES-6

Deux études pointent l’intérêt des adventices en agriculture

Les « mauvaises herbes » assurent plusieurs fonctions écologiques dans le champ et favorisent la biodiversité, selon deux études du projet Disco-Weed.
Deux études menées dans le cadre du projet Disco-Weed démontrent un rôle-clé des adventices, aussi appelées « mauvaises herbes », dans le fonctionnement des écosystèmes agricoles. De quoi s’interroger de nouveau sur le recours aux phytosanitaires, et en particulier du glyphosate.

La première étude, publiée le 28 mai 2020 dans la revue Frontiers in Sustainable Food Systems, met en avant le rôle « d’alliées » des adventices avec les plantes cultivées.

À partir de données récoltées sur 184 parcelles cultivées sur une plaine céréalière de 450 km² s’étendant autour du centre d’études biologiques de Chizé (CNRS/La Rochelle Université), les chercheurs ont montré que la diversité des plantes adventices, et en particulier les espèces rares, contribuait à la fourniture simultanée de plusieurs fonctions écologiques. Les chercheurs ont démontré que les plantes adventices favorisent le contrôle des ravageurs des cultures, la fertilité du sol et des fonctions associées aux cycles du carbone, de l’azote et du phosphore, la pollinisation, et le nombre d’espèces d’abeilles sauvages, un indicateur de la biodiversité.

Valoriser l’azote et le phosphore des urines pour une meilleure sécurité écologique et alimentaire

L’azote et le phosphore, nécessaires à l’agriculture, dépendent aujourd’hui de façon alarmante de ressources fossiles massivement importées. Outre les impacts sur les milieux aquatiques et le climat, c’est une menace énorme et méconnue qui pèse sur la pérennité de notre alimentation.
La collecte séparée des urines pour les recycler en engrais est susceptible de répondre à ces enjeux, à condition d’une (r)évolution des systèmes alimentaires et d’assainissement, sans négliger l’acceptabilité sociétale. cette perspective implique de redessiner l’assainissement urbain et son lien au rural. À travers le monde, en France, et désormais en Île-de-France, des acteurs s’engagent dans cette voie.

L’artificialisation des sols progresse de nouveau en France

L’artificialisation des sols ne diminue pas en France, selon un rapport publié par le Cerema (Centre d’études et d’expertise sur les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement), qui s’appuie sur les chiffres qui vont du 1er janvier 2009 au 1er janvier 2018.

Si l’objectif fixé par les pouvoirs publics est d’atteindre le « zéro artificialisation nette », « 23 907 hectares ont encore été pris par l’urbanisation sur les sols naturels et agricoles en 2017, ce…

Lire l’article sur :
https://www.actu-environnement.com/ae/news/cerema-bilan-artificialisation-sols-france-35774.php4#xtor=ES-6

Reconvertir les friches polluées

Pour accompagner les acteurs publics et privés dans la planification territoriale et/ou la conduite de leur projet d’aménagement, de développement ou de renaturation sur foncier dégradé,

10 et 11 septembre

Informations pratiques et programme ici

Description :

Maîtrise de l’étalement urbain, préservation des surfaces agricoles et naturelles, préservation des ressources dont le sol, reconquête de la biodiversité, production d’énergies renouvelables décentralisées, autant d’enjeux qui placent les friches au centre de toutes les attentions.

Elles sont ainsi de réelles opportunités foncières à considérer dans les stratégies de territoires et pour développer des projets d’aménagement, s’inscrivant ainsi dans une dynamique d’économie circulaire (recyclage des fonciers dégradés).

Vestiges des mutations économiques des territoires et/ou héritages de pratiques peu respectueuses de l’environnement, les friches s’avèrent bien souvent impropres à tout nouvel usage sans dépollution et mise en œuvre de techniques de construction et d’aménagement adaptées.

Pour accompagner les acteurs publics et privés dans la planification territoriale et/ou la conduite de leur projet d’aménagement, de développement ou de renaturation sur foncier dégradé, l’ADEME organise la 6è édition des journées techniques nationales « Reconvertir les friches polluées ». Cet évènement sera l’occasion de faire le point sur les démarches, méthodes, outils disponibles et de partager le retour d’expérience des opérateurs de terrain.

Riche en contenus et débats, cet évènement incontournable pour les acteurs du domaine de la reconversion des friches et des sites et sols pollués rassemble environ 450 participants.

Soil offers key to curbing climate change

Efforts to boost carbon capture could offset increases in greenhouse gas emissions

Sarah Singla is a cereal farmer who does not know how to plough. That is a sign not of professional laxness, but of her dedication to the conservation agriculture that her father embraced. Since taking over the 100-hectare family farm in the southern French department of Aveyron a decade ago, Ms Singla has further developed the practices he initiated in 1980.

Conservation agriculture aims to minimise or suppress tillage, ensure that soil always has a cover crop, and use crop rotation to enhance soil fertility. The advantages, says Ms Singla, are manifold: “It uses less fossil fuel and machinery; there is less erosion and more clean water and air, more nutrient-dense food, more biodiversity — and happy farmers.”

Increasing the organic content of soils, as this way of farming does, also mitigates climate change: since the organic matter comprises plant material, and organisms that feed on it, the effect is to lock away the carbon drawn from the atmosphere during photosynthesis.

Carbon capture in soil has been hailed as an underrated solution to the problem of climate change caused by greenhouse gas emissions.

According to the 4p1000 initiative, headquartered in the southern French city of Montpellier, the world’s soil contains 1,500 gigatonnes of carbon in the form of organic material.

Lire la suite de l’article sur :
https://amp.ft.com/content/a2e1476a-9390-11ea-899a-f62a20d54625?shareType=nongift&__twitter_impression=true&fbclid=IwAR3kJwvXPoulTHAdE4Qs7Qlf0QL-2yG26BhtjXH7anDQLbYUzaNfLF4jZKM

Journée de conférences sur « Le génie écologique des sols au service d’une société durable »

Cette journée est organisée par Les Techniques de l’Ingénieur en collaboration avec l’INRAE. Elle se déroulera le jeudi 28 janvier de 10-17h à l’auditorium de la Grande Galerie de l’Evolution du Muséum national d’Histoire Naturelle – 57 rue Cuvier, 75005 Paris

Le génie écologique : agir par et pour le vivant 

Depuis plus de 10 ans, cette filière s’est développée en apportant des solutions adaptées aux enjeux posés par l’urgence climatique et la destruction de la biodiversité. Tous les écosystèmes sont touchés, et parmi eux, le sol est au cœur de nombreuses recherches et attentions.

Objectifs  

Cette journée sera l’occasion de présenter les solutions apportées par le génie écologique pour préserver les sols aussi bien dans les systèmes agricoles qu’en milieu urbain.

Intervenants

Des spécialistes issus de la recherche et d’organismes publics et privés présenteront leurs travaux et les connaissances permettant d’améliorer la compréhension, la préservation et la résilience de l’écosystème sol dans toute sa richesse biologique et fonctionnelle.

Participer à la journée

L’accès aux conférences est gratuit. Les places étant limitées, il se fera sur invitation et inscription. Pour voir le programme et recevoir votre invitation, remplissez le formulaire via le site ci-dessous. Votre invitation  vous parviendra courant novembre.

https://www.techniques-ingenieur.fr/actualite/articles/le-genie-ecologique-au-service-du-sol-80880/

Les préfets du Centre-Val de Loire doivent revoir la protection des points d’eau

À l’instar d’autres tribunaux administratifs, ceux de la région Centre-Val de Loire demandent aux préfets de tous les départements de revoir leur copie en matière de protection des points d’eau face aux pesticides. Six arrêtés préfectoraux qui définissent les cours d’eau à protéger dans la région doivent donc être modifiés. Les tribunaux demandent aux préfets de prendre en compte tous les cours d’eau tels que définis à l’article L. 215-7-1 du code de l’environnement, soit l’ensemble des surfaces d’eau figurant sur les cartes 1/25 000e de l’IGN et les plans d’eau, lacs, étangs et mares qui ne sont pas en relation directe avec le réseau hydrographique de surface, et d’une surface inférieure à 1 hectare. Tous doivent bénéficier d’une zone de non-traitement de 5 mètres.
Lire l’article sur :

Le Conseil d’État conforte la nouvelle définition des zones humides

Par une décision du 17 juin 2020, le Conseil d’État a refusé de renvoyer au Conseil constitutionnel la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) posée par la société Roybon Cottages. La filiale du groupe Pierre et Vacances estimait que la nouvelle définition des zones humides résultant de la loi du 24 juillet 2019, portant création de l’Office français de la biodiversité (OFB), méconnaissait le droit à un procès équitable, de même que l’article 7 de la Charte de l’environnement sur le…

Lire l’article sur :
https://www.actu-environnement.com/ae/news/zones-humides-definition-criteres-cumulatifs-qpc-center-parcs-decision-conseil-etat-35678.php4#xtor=ES-6

Alternatives au glyphosate : le travail du sol est le levier principal en grandes cultures

Le travail du sol est le principal levier pour lutter contre les adventices en grandes cultures. Il permet d’éviter le recours au désherbage chimique, et donc au glyphosate, estime l’Inrae. Mais les autres modes de production restent dans l’impasse.

Lire l’article sur :
https://www.actu-environnement.com/ae/news/alternative-glyphosate-grande-culture-travail-sol-35672.php4#xtor=ES-6

Webinaire de J. Trap le 4 Juin 2020 : Les nématodes des sols: une taille minuscule mais une importance capitale

Le jeudi 4 juin 2020 de 16h à 17h30

Jean Trap, chercheur IRD, UMR Eco&Sol Montpellier


Les nématodes des sols: une taille minuscule mais une importance capitale

Les nématodes, animaux vermiformes microscopiques, occupent une place majeure dans le fonctionnement des sols. L’objectif de cette présentation est de décrire, en explorant la diversité des stratégies démographiques et trophiques des nématodes, les rôles fonctionnels multiples joués par ces organismes au sein des sols.

Lien pour s’inscrire au webinaire :  https://attendee.gotowebinar.com/register/6949077721017888270

C dans l’sol

Chaque troisième mardi du mois, 20 minutes d’interview d’un expert sur des sujets traitant du sol, animé par le journaliste Frédéric Denhez.

Et c’est vous qui proposez les sujets à traiter ! Vous pouvez déposer vos sujets sur pecnotlab@eiwa.fr

Le 16 juin à 18 h c’est Michel Brossard Président de l’AFES qui inaugure la formule.

Contacter et situer SOLENVIE

SOLENVIE s'est enterré dans les carrières calcaires du Bourgeais qui construisirent Bordeaux.
Vue imprenable sur les fronts de taille depuis nos locaux !