29 août 2018 Cédric de Solenvie

compter les insectes pour mieux cultiver son champ

L'Observatoire agricole de la biodiversité propose aux agriculteurs quatre protocoles d'observation et de comptage d'insectes dans les parcelles. Un moyen d'évaluer la biodiversité et de s'interroger sur certains pratiques et traitements dans les champs.
Observer et dénombrer la biodiversité ordinaire dans les parcelles afin de mieux connaître la biodiversité en milieu agricole. Voilà ce que propose l'Observatoire agricole de la biodiversité (OAB) aux agriculteurs français volontaires. Quatre protocoles sont proposés et concernent des taxons choisis pour leur lien avec l'agriculture : nichoirs pour abeilles solitaires et « transects » papillons (pollinisation), placettes vers de terre (fertilité des sols), et plaques d'invertébrés terrestres (lutte contre les ravageurs).

Le projet vise à renseigner une base de données scientifique pour tracer des tendances globales à long terme de biodiversité en milieu agricole, et accompagner les exploitations engagées dans le dispositif, pour mieux prendre en compte le rôle des insectes dans les parcelles.

Lire la suite de l'article sur :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Contacter et situer SOLENVIE

Quoi de plus logique que d'avoir choisi de nous enterrer dans les anciennes carrières de pierre du Bourgeais qui construisirent Bordeaux... Vue imprenable sur les fronts de taille depuis nos locaux !