10 janvier 2016 Cédric de Solenvie

La fertilité des sols part en poussière

Lire l’Article sur LesEchos.fr.

Moins productives et moins nombreuses, les terres arables ne suffiront bientôt plus à nourrir l’humanité. Un nouveau rapport des Nations unies donne l’alarme.

Au cours des cent dernières années, un milliard d’hectares de terres fertiles, l’équivalent de la surface des Etats-Unis, se sont littéralement volatilisés. Et l’organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) s’inquiète de de l’avenir des surfaces restantes. Dans un rapport de 650 pages, publié en décembre à l’occasion de la clôture de l’Année internationale des sols, elle constate qu’un tiers des terres arables de la planète sont plus ou moins menacées de disparaître. « Si rien n’est fait, explique son directeur José Graziano da Silva, c’est la production vivrière et la sécurité alimentaire de l’humanité qui pourraient être compromises. »

Lire la suite de l’Article sur LesEchos.fr.

 

,

Contacter et situer SOLENVIE