27 octobre 2021 Cédric de Solenvie

Les cucurbitacées pourraient permettre de dépolluer les sols contaminés

Il y a dix jours, la Ville de Lausanne recommandait de ne pas consommer les cucurbitacées dans des zones identifiées après qu’une analyse des sols a révélé la présence de dioxine. Ce type de plantes, plus sensibles à certains polluants, pourrait être utilisé pour la décontamination des terres.

Les cucurbitacées absorbent mieux les polluants, tels que la dioxine, grâce à leur sève qui est différente des autres fruits et légumes. « Il y a une protéine spéciale qui s’accroche à ces polluants et qui les importe dans les fruits », explique Felix Kessler, professeur en physiologie végétale à l’Université de Neuchâtel, lundi dans La Matinale.
Courges, courgettes, potirons, mais aussi concombres et pastèques, toute la famille des cucurbitacées est concernée. Ces dernières ont en effet une capacité plus élevée à capter la dioxine et les polluants hydrophobes, difficiles à dissoudre dans l’eau et donc à extraire du sol.

Lire l’article sur :
https://www.rts.ch/info/sciences-tech/environnement/12591349-les-cucurbitacees-pourraient-permettre-de-depolluer-les-sols-contamines.html

Contacter et situer SOLENVIE