7 mars 2017 Cédric de Solenvie

ONU : il faut «renoncer progressivement à l’agriculture industrielle» »

La rapporteure spéciale sur le droit à l’alimentation de l’ONU dresse un réquisitoire des conséquences délétères des pesticides sur la faune, la flore et l’être humain. Elle plaide pour que les transnationales soient comptables de leurs actes et dynamite un mythe: la sécurité alimentaire ne dépend pas de l’usage des pesticides.

Contacter et situer SOLENVIE